pièce chorégraphique

2017

direction  artistique  des costumes  _  stylisme

Spectacle du collectif (LA)HORDE.

Actuellement en tournée internationale.

Dans un monde où la révolution se fait de nuit et les lois sont votées à l’aurore, quelles nouvelles formes peut prendre l’insurrection?

TO DA BONE est une œuvre qui souhaite parler d’une certaine révolte intime de la jeunesse. Et qui cherche à s'interroger sur le rôle que peuvent jouer les nouveaux médias, et principalement les réseaux sociaux comme Facebook ou Youtube, dans leur capacité de mobiliser des foules et de susciter des mouvements d’opposition.

Au plateau, plusieurs danses que nous regroupons sous le terme de "post internet" seront réactivées, et plus particulièrement celles issues du mouvement Hardstyle et des Hard-Dances comme le Tekstyle, le Shuffle, le Hakken et notamment le Jumpstyle.

Très intense et physique pour les danseurs, une séquence de Jumpstyle dure en moyenne 25 secondes. Les jumpers consomment alors toute l’énergie disponible pour aller au bout de leur enchainement libre. Il en résulte une danse de jambes exaltée, un sur place très puissant qui rend compte d’un certain lâcher prise par rapport à une frustration latente. À la fin de son solo, un jumper est essoufflé mais apaisé et il émane alors de lui une force centrée, pleine de défi et de confiance.

Le Jumpstyle est une danse qui se découvre sur internet et se pratique au départ seul dans sa chambre. Les jumpers filment leurs enchainements et les postent sur internet pour partager leur passion mais aussi leurs progrès avec leur communauté. Le schéma suivi par ces autodidactes est souvent le même, les premières vidéos sont d’abord réalisées dans leurs chambres puis migrent vers le salon avant de se développer dans l’espace public. Au dehors, les vidéos sont d’abord tournées dans leur rue, puis se déplacent dans des espaces de plus en plus grands et de plus en plus scéniques.

La pratique se développe ainsi naturellement sur les réseaux sociaux par le biais de vidéos auxquelles la communauté réagit en commentant puis en répondant à l’aide de nouvelles vidéos. Des ligues se forment pour créer des groupes au sein de la communauté qui s’affrontent dans des battles virtuelles. Ces battles virtuelles peuvent se transformer en battles réelles, lors de meetings de Jumpstyle organisés dans plusieurs capitales en Europe.

 

TO DA BONE

 direction artistique des costumes  _  stylisme 

Source images et texte: Collectif (LA)HORDE

© 2018 par Lily Sato _ Mentions Légales

lilysato_logo_ok.png
flèche_bas.png